Communiqué : Plusieurs personnalités publiques se mobilisent pour le droit à la culture et à l’éducation dans le quartier Saint-Sauveur

marcheStSauver1Québec, le 23 mars 2015 – La proposition du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur d’aménager une Maison de la culture dans le quartier Saint-Sauveur reçoit des appuis majeurs. Dans le cadre d’une conférence de presse, six personnalités publiques se sont rassemblées aujourd’hui pour défendre le droit à la culture et à l’éducation dans le quartier Saint-Sauveur.

Étaient présents : Michel Pleau, poète officiel du Parlement du Canada et récipiendaire du Prix littéraire du Gouverneur Général 2008; Martin Dubois, consultant en patrimoine chez Patri-Arch; Dale Gilbert, historien et auteur de Vivre en quartier populaire Saint-Sauveur 1930-1980; François Saillant, coordonnateur depuis 36 ans du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU); Vivian Labrie, chercheure autonome et militante pour la lutte à la pauvreté, et Nadine Lizotte, coordonnatrice générale de L’Orchestre d’hommes-orchestres, collectif de six artistes multidisciplinaires de Québec, récipiendaires du Prix Glenn-Gould 2014.

Toutes ces personnalités publiques ont tenu à apporter leur appui au projet de maison de la culture de Saint-Sauveur. Ce centre socio-culturel préserverait la vocation publique et communautaire de la bâtisse du Centre Durocher en y incluant, entre autres, une succursale de bibliothèque, un auditorium, des espaces communautaires, d’échanges interculturels, de diffusion et d’expression artistique et d’accès informatique correspondant aux besoins de la population qui s’élève à 16 000 habitants.

Le projet vise, entre autres, à lutter contre le décrochage scolaire, l’analphabétisme et les difficultés en littératie qui affectent particulièrement nos jeunes et nos aînés. Ces problèmes génèrent des besoins qui doivent être comblés en développant une approche de proximité envers les clientèles vulnérables et à risque. Le centre socio-culturel facilitera l’accessibilité aux loisirs et à la culture pour les nombreuses familles qui peuplent le quartier.

Laissé vacant depuis le déménagement de la corporation du Centre Durocher au mois de juin 2014, le Centre Durocher fait l’objet d’une grogne populaire depuis que l’administration Labeaume souhaite qu’il soit démoli pour faire place à des logements sociaux. Favorable à ceux-ci, le CCCQSS souligne qu’ils peuvent être construits ailleurs dans le quartier et qu’il importe de préserver un cadre de vie propice au développement du quartier et à l’amélioration de la qualité de vie.

Face au refus de la Ville de Québec d’accorder le droit à la culture et à l’éducation à la population de ce quartier historiquement ouvrier, un nombre croissants de citoyens, d’organismes, de commerçants et de personnalités publiques se dressent pour réclamer que le projet de maison de la culture se réalise.

Les détails de la proposition sont disponibles sur le site du CCCCQSS.

Leave a Comment